Rejoignez vous aussi nos abonnés !
Inscrivez-vous et recevez 7 Secrets de Grand-mère en cadeau !
Pour une meilleure santé...
>

Une plante miracle contre les troubles prémenstruels

Une plante miracle contre les troubles prémenstruelsLe syndrome prémenstruel, près de 40% des femmes en souffrent chaque mois de la puberté à la ménopause.

Pour 10% d'entre elles, ces malaises arrivent avec une régularité d'horloge et sont un véritable handicap.

Des consultations spéciales étudient et traitent ce syndrome prémenstruel.

Nous verrons qu'une véritable "plante miracle" existe afin de contrer les troubles prémenstruels...



Les troubles les plus variés

D'après une étude réalisée par l'International Health Foundation, les femmes qui sont atteintes peuvent ressentir non seulement des malaises physiques (maux de tête, enflure des mains et des doigts, gonflement des seins, nausées, douleurs d'estomac), mais aussi toute une série de troubles psychiques (nervosité, dépression, crises de larmes, difficultés à se concentrer).

Liens commerciaux :



Celles qui en souffrent ne font d'ailleurs pas toujours le rapprochement. Et cela pour une question de dates : les troubles ne se limitent pas forcément aux 3 ou 4 jours qui précèdent les règles.

Leur durée varie de 2 à 15 jours. Ils peuvent se manifester dès que l'ovulation est terminée.

Des chiffres convaincants

Au moment de l'ovulation, les femmes voient toujours la vie en rose. C'est ensuite qu'apparaissent les problèmes.

Simple désagrément passager pour certaines, le syndrome prémenstruel peut entraîner chez d'autres des modifications du comportement parfois graves.

Chez elles, le syndrome prémenstruel est une véritable maladie qui explique et excuse les pires excès du comportement.

Plus de 50% des hospitalisations féminines en urgence pour dépression, et plus de 50% des tentatives de suicide ont lieu durant cette période.

Devant ces chiffres, on comprend que la majorité des femmes aient les nerfs plus sensibles, la larme plus facile...

Le syndrome prémenstruel atteint également le tonus intellectuel 

On a étudié par exemple le taux de succès aux examens de 190 jeunes femmes passant un concours en Faculté.

Elles avaient été divisées en 3 groupes : celles qui étaient en période prémenstruelle, celles qui avaient leurs règles et les autres.

Dans ce dernier groupe, 87% de reçues.
Dans le 2ème, 84%.
Dans le 1er, 74%

Quant aux troubles physiologiques, le plus fréquent est l'oedème. Il peut être léger, mais il peut être aussi très important...

Le syndrome prémenstruel atteint également le tonus intellectuel

84% de bons résultats avec cette huile 

Contre les troubles prémenstruels, il existe une arme toute simple, sans aucun danger ni effets secondaires désagréables, une modeste plante : l'onagre.

Ou plus précisément l'huile extraite de ses graines.

L'huile d'onagre est particulièrement efficace contre les douleurs mammaires, les maux de tête et la rétention d'eau. Elle exerce également une action bienfaisante sur l'anxiété, l'irritabilité, et les changements d'humeur.

Dans la plupart des cas, la dose est de 2 capsules 2 fois par jour après les repas.

Les patientes commencent le traitement 3 jours avant la date habituelle d'apparition des symptômes et prolongent jusqu'à l'arrivée des règles.

Dans certains cas particulièrement prononcés, la dose est portée à 3 capsules 2 fois par jour.

Explications via les prostaglandines

L'huile agit via les prostaglandines, plus particulièrement la prostaglandine E1. Cette dernière a pour rôle de neutraliser les excès des hormones féminines dont les taux varient constamment pendant la 2ème moitié du cycle.

Le problème, c'est que la durée de vie de cette prostaglandine E1, comme celle de toutes les prostaglandines, est très brève : en quelques minutes, elles ont accompli leur travail et disparu.

Il faut donc les renouveler sans cesse. Et plus particulièrement dans les moments où leur insuffisance risque de retentir sur l'organisme.

Des cheveux plus sains et des ongles plus beaux

Des cheveux plus sainsC'est le cas pour la prostaglandine E1 pendant les jours qui précèdent les règles.

L'huile d'onagre a ce pouvoir car elle contient une proportion importante d'un acide gras essentiel, l'acide gamma-linolénique qui, entre autres vertus, a celle de se transformer dans l'organisme en prostaglandine E1.

Cette prostaglandine E1 que procure l'huile d'onagre par l'intermédiaire de l'acide gamma-linoléique ne se limite pas à combattre les désordres hormonaux responsables du syndrome prémenstruel. Elle aurait également une action sur la qualité des cheveux et des ongles.

Les capsules d'huile d'onagre ont en effet ce pouvoir également.

L'onagre est une plante facile à reconnaître

Originaire de Virginie, l'onagre a fait son apparition en Europe, dans un jardin de Padoue au début du 17ème siècle.

Il s'est depuis répandu dans les champs et au bord des chemins. Si vous en rencontrez un pied lors d'une promenade, vous le reconnaîtrez facilement.

il a une particularité : ses fleurs s'ouvrent dans la soirée et restent épanouies 2 nuits de suite avant de faner.

Les Anglais l'ont surnommé pour cette raison "evening primrose" et les Français la "primevère du soir".

Ramassez-le précieusement car non seulement les travaux ont fait apparaître que l'huile de sa graine combat l'eczéma et les troubles prémenstruels, mais presque tout est bon dans l'onagre.


  • Ses feuilles chassent l'angoisse, calment les palpitations et améliorent le sommeil.
  • Sa racine est dépurative.
  • Seules les fleurs n'ont aucune vertu thérapeutique.



couv-ebook


couv-ebookcouv-ebook

couv-ebookcouv-ebook

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...